Avec Christophe PACAUD,  Journaliste RTL.

Les Petits Matins du Weekend

Christophe PACAUD,

Journaliste RTL

Medaillon_Pacaud_pour_vidéo.jpg

Extrait de  C.PACAUD

en studio. Cliquez !

  • Le slogan d’RTL c’est «On a tant de choses à se dire » . Ça n’a jamais été aussi vrai que ces temps-ci ?

Et oui, ca tombe bien … Se parler, échanger … D’ordinaire les auditeurs qui se lèvent très tôt forment une communauté. Pendant l’émission, à la radio, mais aussi H24 sur les réseaux sociaux. C’est évidemment encore plus fort en ce moment. Ça concerne toute la grille, que ce soit chez Courbet ou  chez Bern par exemple … 

J’ai moi-même présenté des émissions spéciales tous les soirs. Les gens ont besoin de raconter leurs expériences parce qu’on est un peu dans le flou. L’heure n’est pas à taper sur le gouvernement; il y aura débat sur les politiques menées plus tard sans doute. Aujourd’hui, il s’agit de trouver tous ensemble des solutions pour affronter cette épreuve du confinement. Ça va du vétérinaire qui s’intéresse aux chiens renifleurs pour essayer de trouver le COVID-19, en passant par l’horoscope pour continuer à avoir envie et  le sport pour s’entretenir physiquement, avec simplement un tapis. Il y a aussi la confection des masques ou les protections en plexiglas. Il faut de l’info, c’est essentiel, mais tant d’autres choses surtout…

  • Et le slogan sur RTL.fr c’est «la radio amplifiée»…

Le web c’est une cage de résonance. Bien sûr, il y a des podcasts complémentaires de l’antenne,  comme «sur un air d’Amérique » avec Philippe Corbé.

ou encore François Lenglet qui peut prendre le temps d’expliquer de manière plus détaillée que ce qui est possible en radio

Médaillon_pour_lien_Lenglet.PNG

Cliquez sur lien

Cliquez sur lien

Médaillon_pour_lien_sur_un_air_d'améri

Beaucoup de gens se lèvent plus tard depuis le 17 mars, et les jeunes publics sont moins accrocs aux médias généralistes. Du coup avec le web, ils peuvent aussi réécouter et profiter «en décalé » de ce qui s’est passé à l’antenne.

Samedi, Bob Sinclar était en direct avec nous. On a passé tous ses tubes et chanté ensemble sur Dalida «laissez-moi danser» !

  • La complémentarité des médias s’affirme donc de plus en plus à la faveur de cette période …

RTL fait parie du groupe M6 depuis 2 ans et demi, on est déjà dans cette réalité là. Sur le foot, par exemple, c’est le cas depuis longtemps avec Bicente Lizarazou qui est à l’antenne chez nous avant et après les retransmissions de match sur TF1. Idem aujourd’hui avec David Ginola sur M6.Nous sommes déjà dans le crossmédia. Toutes les chaines généralistes jouent la complémentarité avec d’autres marques du PAF…

  • Au sein de votre groupe, Fun Radio est co-diffusée déjà pour certaines émissions sur W9. Ce n’est pas mûr encore pour RTL ?

Tous nos studios, depuis qu’on a déménagé de la rue Bayard a Neuilly, sont équipés pour permettre une réalisation aussi en TV. Ensuite il y a des difficultés de contrat pour certains. Bern ou Courbet sont personnellement engagés avec des télés concurrentes du groupe M6… 

Et puis, diffuser une émission pensée pour la radio sur le petit écran, ce n’est pas évident pour tous les formats.

C’est très pertinent pour des émissions de divertissement, ça marche très bien on le sait avec les grosses têtes par exemple.  Reste tout de même à régler la question des espaces publicitaires, qui doivent être pensés pour être diffusés en même temps, les régies sauront gérer ça.

Pour l’info c’est plus compliqué. N’empêche, certains présentateurs d’M6 viennent présenter déjà des journaux en radio sur RTL, ca a été le cas d’Ophélie Meunier qui est venue remplacer Vincent Parisot.

Moi-même à court termes, dans le 5h / 7h du weekend, j’accueillerai quelqu’un d’M6 qui présentera  les infos avec moi. La co-diffusion Radio – TV, ca sera peut-être le modèle de la télévision de demain, parce que ça sera moins cher à produire, mais on ne le sait pas vraiment encore.

  • Cette séquence ou chaque média se doit de se réinventer tous les jours va-t-elle accélérer, accentuer cette tendance ?

Ce qu’on a appris, c’est qu’on est encore plus soudés, complémentaires entre radio, télévision, web et même presse écrite. On a tous eu un rôle de service public, qu’on soit public ou privé.

rond.gif
BOUTON-copie-ORANGE.gif
QUI.jpg