Avec Frédéric JOUVE,

directeur des programmes et de la musique.

France Bleu

Frédéric JOUVE,

directeur des programmes et de la musique.

France Bleu

 

Nous commençons à retrouver notre proximité géographique,

sans jamais avoir perdu notre proximité affective .

  • Remettre 44 équipes à l’antenne pour la Matinale, après 8 semaines en configuration particulière, ne doit pas être si facile …

Depuis le début, nous sommes restés en lien avec les stations quotidiennement.  D’ailleurs cette crise, qui nous a poussé au télétravail, a même resserré les liens entre la direction du réseau et l’ensemble des stations. Nous travaillons sur cette reprise depuis plusieurs jours.

  • Dans un premier temps dès ce lundi  11 mai  seul le prime time, le 6 heures / 9 heures  est à nouveau réalisé pour  chacune des zones de service ?

Absolument, avec seulement présents dans les studios les membres du personnel strictement nécessaires à la réalisation de l’émission. On verra un peu plus tard pour les autres tranches, comme celle de la matinée, entre 9 heures et midi.

Pour protéger les collaborateurs, nous avions été conduits à mutualiser les antennes locales, en 17 plateformes régionales. Nous retrouvons donc maintenant notre ADN, la proximité géographique avec nos auditeurs.

Les auditeurs retrouvent leurs flashs d’info locale et on met en place de nouveaux rendez-vous, pour répondre aux attentes spécifiques en cette phase de début de déconfinement.

Un premier rendez-vous quotidien à 7 heures 15 s’appelle «la relance économique»  et aussi «Circuit court » pour accompagner les artisans, les entrepreneurs, les associations, juste avant 8 heures.

Et puis le réseau proposera sur toutes les stations, chaque soir à partir du 13 mai à 19 heures, «France Bleu rentre en scène», une nouvelle émission en soutien aux artistes, au spectacle vivant. L’actualité musicale a toujours continué à être soignée durant toute cette période de pandémie. Nous avons comme toujours écouté les nouveautés qui sortaient, les nouvelles productions, découvert de nouveaux talents.

Médaillon pour vidéo.PNG
Pour lien Vianney.PNG

CLIQUEZ !

Nous avons diffusé, tant à l’antenne en FM que sur le web, ce qu’ils ont créé depuis chez eux, souvent en vidéo .France Bleu doit être présent pour soutenir les artistes qui ont besoin d’exposition.

CLIQUEZ !

  • Et puis il y a les festivals d’été qui n’auront pas lieu …

Notre festival ne fait pas exception. Le «France Bleu Live Festival» qui a lieu chaque année aux 2 Alpes est annulé, comme les autres. Nous devions avoir Carla Lucciani, Jean-Louis Aubert, Claudio Capéo. Nous avons diffusé déjà certains de leurs concerts. Et durant tout l’été nous allons ouvrir 8 cases, une chaque samedi, pour continuer à les retransmettre.

  • Durant cette période beaucoup d’internautes ont passé des heures à surfer sur le web et les réseaux sociaux. Certains n’écoutaient pas forcément vos radios et ont du découvrir votre offre. Ca devrait permettre de conquérir  de nouveaux auditeurs ?

On l’espère ! En effet, le numérique a fait un carton d’audience : les chiffres sont colossaux avec les quelques 2000 contenus nouveaux chaque jour qui remontent de partout de l’hexagone et de Corse. Il faut être présent sur tous les terrains…

  • L’un de vos animateurs sur Facebook dit qu’en préparant sa matinale, la première depuis 8 semaines, il avait l’impression de vivre un jour 1 après Armageddon !

C’est l’humour que nous aimons bien et qui doit être présent sur nos antennes. On a fait notre boulot, on a accompagné les auditeurs, même dans une configuration régionale, dans le but de protéger les plus possible nos équipes du risque sanitaire. Dès le début du confinement nous avons fait très souvent des éditions spéciales, la priorité a été à l’info que chacun attendait. C’était encore le cas vendredi après la conférence de presse du 1er ministre.

Mais dès que l’ambiance s’est un peu détendue au fil des jours, on a cherché à revenir à une ambiance détendue, à la vie normale autant que faire se peut. France Bleu est un réseau de stations généralistes, qui diffuse aussi beaucoup de divertissement, c’est dans notre ADN . On a mis en place, par exemple, avec notre humoriste Willy Rovelli, un rendez-vous  tous les week-end de 14 heures à 16 heures

willy Rovelli.jpg
  • Le début de retour à la normale était attendu par toutes vos équipes ?

Bien sûr, tout le monde l’attendait, la proximité totale avec notre public c’est notre raison d'être, et on va y aller progressivement. On va réimplanter les contenus habituels, mais tout en continuant à assurer la sécurité sanitaire de nos collaborateurs.  

39856426-icône-flèche-de-retour-signe.gi
BOUTON-copie-ORANGE.gif
QUI.jpg