José MONTESSINO, maire d’Eus dans les Pyrénées-Orientales.

José Montessino,

maire d'Eus dans les Pyrénées-Orientales.

Le nouveau gouvernement devrait être constitué d’ici lundi, c’est en tous cas ce qu’espère Jean Castex, le 1er ministre nommé hier par Emmanuel Macron. Qui sera le ou la ministre en charge de la culture, quel est le rapport du nouveau chef du gouvernement avec cette thématique ? La culture devrait être l’une des composantes d’un grand pôle, avec la jeunesse et les sports.

Quelques éléments de réponse avec l’un de ses proches, élu lui aussi des Pyrénées orientales.

Coup de fil à José Montessino, maire de Eus, prononcez «éhousse»  avec l’accent catalan !

Ce village , limitrophe du bourg de Prades où Jean Castex avait été reconduit au 1er tour, est  membre de la même communauté de communes «Conflent Canigo».

José MONTESSINO :

En tant que premier ministre son approche dans le domaine de la culture sera forcément différente de celle de son prédécesseur qui était maire, mais d’une grande ville. Il l’a d’ailleurs dit ce vendredi après-midi lors de la passation de pouvoir avec Edouard Philippe.

Même si depuis des années, il exerce à Paris dans des responsabilités de haut-fonctionnaire, Jean Castex est resté aussi et surtout un élu du monde rural auquel il est fortement attaché.  

Il connait bien, c’est évident,  toutes ces problématiques. Notre communauté de commune ne compte que 21000 habitants, répartis sur 45 communes ! Nous avons créé avec Jean par exemple une école de musique pour tous les villages. Elle est située d’ailleurs dans la maison qu’occupait  l’immense violoncelliste Pau Casals.

Les élèves donnent des petits concerts dans toutes les communes. Pour Castex l’accès à la culture pour tous est une priorité. En connaissant la problématique de l’accès aux arts pour tous, particulièrement en milieu rural, cela sera j’en suis certain, au cœur de sa politique. Notre département des Pyrénées orientales est l’un des plus pauvres de France : on y décompte le plus grand nombre de personnes  qui ne vivent que du RSA. Il a en tête cette réalité de terrain et il y est sensible.

  • Le nouveau chef du gouvernent était ces dernières semaines délégué interministériel en charge de la sortie de crise. Même depuis Paris,  il souhaité que vos événement locaux aient bien lieu malgré tout ?

Oui, avec tout d’abord le grand rendez-vous musical créé il y a 70 ans par le grand violoncelliste catalan Pau Casals. Il était venu se réfugier dans notre village. Il ne voulait plus vivre en Espagne après la guerre civile de 1936-1939 gagnée par les franquistes, mais il avait souhaité demeurer en Catalogne, coté français donc. Fidèle à sa volonté, nous  proposons dans la programmation du festival,  à côté des grands chefs-d’œuvre de la musique de chambre, la découverte de répertoires moins connus, classiques ou contemporains. Nous accueillons chaque année des solistes mondialement reconnus et la programmation est l’une des plus novatrices dans la recherche de nouvelles œuvres  et de nouveaux talents.

Jean Castex a récemment dépoussiéré un peu cette belle et ancienne institution culturelle. Nous avons d’ailleurs recruté, ensemble pendant le confinement un nouveau directeur artistique et musical en travaillant en vidéoconférence évidemment. Cette année nous aurons moins de concerts que d’habitude et le nombre des places sera forcément limité, mais l’essentiel est préservé : l’événement aura bien lieu

  • Un musée d’art contemporain a aussi été créé ?

Oui,  l’exposition présente les collections de Prades, les toiles de grands artistes peintres roussillonnais dont Martin Vivés né ici en 1905. La commune a reçu ses œuvres en donations et elle à donc décidé d'aménager un espace d'exposition dans un bâtiment patrimonial, restauré par la ville en 2014.

  • Et puis il y a aussi le cinéma …

Oui notre rendez-vous avec le 7ème art est également  maintenu, mais dans une version moins conséquente. Jean Castex y a accordé une grande importance : «Que ce soit repensé compte tenu des contraintes sanitaires, mais que ce soit maintenu ». Le Festival International de Prades est le plus ancien consacré au cinéma en France après Cannes. Nous œuvrons à assurer un accès aux films d’auteurs en présence d’acteurs, de producteurs et de critiques dans un esprit de convivialité et de proximité.  7 soirées de projections en plein air sont prévues cet été.      

  • Bien sur Jean Castex est l’un de vos proches, mais en tant qu’élu local, cette nomination ouvre-t-elle réellement de nouvelles perspectives ?

A mon avis oui, surtout pour nous, élus de petites communes. Nous sommes rentrés dans un système où les élus entendent mais n’écoutent pas. Lui en revanche il sait écouter, et ce sera un sacré avantage !

le 4 juillet  2020.

Bouton_suiPREC.png
TOUTES-NOS-INTERVIEWS.gif
Bouton_suivant.png
facebook - Copie.jpg
RaQ8F9WZHKM8kxk2NQxzxmuX6qXxWfnsEj29eQHF
Logo-LinkedIn.png
BOUTON-copie-ORANGE.gif
QUI.jpg