Milan CIROVSKI , journaliste, collaborateur Agence Beta. Média indépendant.

Milan Cirovski,

journaliste, collaborateur Agence Beta. Média indépendant.

Serbie : jeu, set, et match pour le virus !

Difficile d’informer sur la réalité de la situation dans certains pays. A 2 heures et demi d’avion de Paris, la Serbie, candidate pour intégrer l’Union Européenne se retrouve confinée après un tournoi de tennis organisé par le serbe numéro 1 mondial Novak Djokovic, et disputé sans réel protocole sanitaire. Cette république de l’ex Yougoslavie de quelques 7 millions d’habitants voit ses chiffres de contaminés par la COVID-19 exploser, si tant est qu’ils puissent être fiables …

Selon RFI de très nombreux décès auraient été dissimulés. Des élections législatives étaient organisées ce weekend et le pouvoir tenait à ce que le scrutin ait lieu : le parti majoritaire les a d‘ailleurs très largement remportées. La situation épidémiologique explose aussi dans les pays voisins, au Kosovo et en Macédoine du Nord.

Milan Cirovski :

Il faut dire tout d’abord que les gens n’ont pas été bien informés, l’info a été dirigée, centralisée…

Pas plus tard qu’avant-hier quelques médias d’opposition ont sorti des documents faisant état d’une quarantaine de contaminés, mais les autorités ont communiqué en disant que c’était faux, qu’il n’y en avait que 20. Le gouvernement a aussi et surtout minimisé les chiffres de mortalité. Evidemment c’est très difficile à prouver, mais beaucoup de confrères m’ont assuré que les données communiquées par l’état étaient fausses. Ils m’ont d’ailleurs envoyé leurs documents…

  • C’est l’origine de cette 2ème vague qui fait polémique, du fait du tournoi de tennis …

Dès l’origine de la pandémie les gens ont respecté les mesures sanitaires, ils sont restés chez eux. C’était bien organisé avec le concours de la croix rouge, les personnes âgées ont été aidées.

La crise, début mars, apparaissait moins grave qu’en Europe. Et le confinement a été stoppé une semaine avant le tournoi de tennis. L’idée était originale : faire un Adria Tour, du nom de l’Adriatique. Promouvoir le sport en Serbie, Croatie, Bosnie, au Monténégro, en Bosnie Herzégovine … Tout était bien organisé et toutes les autorisations nécessaires ont été délivrées. Le tournoi a débuté et le bulgare Dimitrov est tombé malade.

On a su à son retour chez lui à Monaco qu’il avait le coronavirus. Mais son adversaire Borna Coric l’a eu aussi, comme Vicktor Troïcki. Maintenant on apprend ce mardi que c’est au tour de Djokovic lui-même, et de son épouse.

Dès les premiers symptômes, aux vues de la fatigue des joueurs , le tournoi avait été arrêté.

  • Il y a eu un cas comparable, celui du match de foot Lyon/Turin en France juste avant l’épidémie sur lequel des soupçons ont planés. Alors que le virus commençait à se rependre en Lombardie des supporters italiens, sont venus en Rhône Alpes assister à la rencontre. Certains pensent que c’est comme cela que le virus s’était propagé en France … D'ailleurs Djoko s'est excusé hier sur les réseaux sociaux.

Comme il le dit l'événement a été organisé peut-être trop tôt, mais dire que son Adria Tour est responsable de la nouvelle propagation, ce serait exagéré de l’affirmer … Dans le tournoi de tennis il n’y a eu que 6 personnes positives identifiées, 9 si on compte l'entourage des joueurs. Regardons ce qui se passe en France : la fête de la musique ce dimanche…On n’a pas compté encore les contaminés ! Comparé à tous les événements sportifs organisés partout en Europe et même au Etats-Unis, le tournoi de tennis à Belgrade c’est rien. Ce n’est pas lui qui a causé la reprise de l’épidémie en Serbie.

  • N’empêche que le pays entre à nouveau en confinement …

Oui, c’est une mesure de précaution.  Il y a surtout 3 ou 4 villes dans le sud du pays qui dénombrent de nombreux cas, et pourtant elles sont loin des courts où se sont disputés les matchs. Conséquence tout de même : ses mesures drastiques ont été prises, comme le port du masque qui est à nouveau obligatoire.

Mais en Serbie, le gens sont habitués, du fait de l’histoire sans doute, à des mesures très autoritaires imposées par les gouvernements, ils les respectent. On leur dit «vous ne sortez pas», et bien Basta ! Il n’y a pas de discussion … Les frontières vont sans doute à nouveau être fermées. Ce qui est positif c’est qu’il y a assez de masques, et d’équipements d’urgence respiratoires. Vu de Paris l’inquiétude est réelle du coté de la diaspora serbe; ils se demandent s’ils pourront rentrer voir leurs familles pour les vacances … Ce n’est pas la panique, mais c’est une inquiétude.

  • Vous semblez dire que ce n’est pas forcément alarmant et que s’il n’y avait pas eu l’évènement du tennis, ça n’aurait pas fait la Une de l’actualité …

C’est ça ! D’autant, donc, que le tennis n’a rien à voir avec la nouvelle vague. Les gens sont prêts, et comme d‘habitue ils obéiront. Certains secteurs seront à nouveau arrêtés comme la restauration, mais dans le bâtiment, dans la première période, les gens avaient continué à travailler. Ce qui est le plus critique c’est évidemment le tourisme: la côte adriatique ne verra pas de voyageurs étrangers.

le 22 juin 2020.

Bouton_suiPREC.png
TOUTES-NOS-INTERVIEWS.gif
Bouton_suivant.png
facebook - Copie.jpg
RaQ8F9WZHKM8kxk2NQxzxmuX6qXxWfnsEj29eQHF
Logo-LinkedIn.png
BOUTON-copie-ORANGE.gif
QUI.jpg