Avec Rose-Marie BOUBOUTOU, BBC Afrique à Dakar.

Rose-Marie BOUBOUTOU,

Journaliste multimédia pour BBC Afrique, à Dakar.

Vient de publier aux éditions Collection Zohar son premier livre sous la forme d’un essai social "Comment vaincre la malédiction du chômage ?"

BBC Afrique diffuse en FM pour les principales capitales africaines son programme en langue française, à l’instar d’RFI. Une trentaine de journalistes y travaillent, au Sénégal, en Côte d’Ivoire et en République Démocratique du Congo.

  • Le covid-19 a quelle incidence sur votre métier et celui de vos collaborateurs dans la forme ?

Il n’y a pas de confinement pour l’instant à Dakar, simplement un couvre feu la nuit. Dans la journée les gens vaquent à leurs occupations, même si chacun se lave les mains avec du gel hydro-alcoolique, beaucoup portent des masques, et souvent on vous prend la température au laser. Nos personnels administratifs et certains journalistes sont en télétravail. 

Pour nos reporters, plus de déplacement non essentiel. Pour les interviews en radio, nous enregistrons au téléphone, et pour la télé nous demandons au gens de s’auto filmer avec leur smartphone et de nous envoyer les images pour limiter les sorties. Nous n’avons pas trop de difficulté technique en raison du débit internet, la connexion est relativement bonne.

  • Et dans le fond ?

La BBC World News en langue anglaise nous prend aussi des sujets. Comme les mesures de confinement récemment décidées au Congo Brazzaville,  ou un centre de dépistage qui a été attaqué dans un quartier en Côte d’Ivoire … Pour notre programme diffusé en langue française, les gens sont friands d’information, mais notre rôle est surtout de contrecarrer les fake news qui circulent sur Internet.

Avec What’s app qui est le réseau social phare en Afrique, les fausses infos polluent tout. Il circule par exemple une vidéo qui est virale : une dame qui se présente comme étant un personnel de santé  prétend que le COVID-19 n’est juste qu’un Paludisme avec des difficultés respiratoires … Les gens font la confusion ! Pourtant on informe sur ce qui se passe en Europe, aux États-Unis, sur ce qui s’est passé en Chine, mais la théorie du complot va bon train. Il se dit que ce coronavirus est une invention des blancs, importée sur le continent africain par des blancs …

Il y a vraiment un travail de pédagogie à faire.  Heureusement tout de même, comme nous, la presse locale en langue wolof fait un travail de proximité de qualité également.  Beaucoup de gens très simples, qui sont peu allés à l’école, se mettent du coup à porter des masques ou des gants grâce à ces médias de proximité. De fausses idées s’étaient installées au début, mais certaines disparitions de personnalités emblématiques ont fait sensation et ont marqué les esprits : Pape Diouf ou Manu Dibango.

Tous les jours,  la BBC diffuse une séquence spéciale «  la minute du COVID-19 », en FM, et sur notre page Facebook

  • Cette séquence aura-t elle par la suite une incidence sur le mode de consommation des médias ?

Nous avons déjà observé une hausse de la fréquentation sur notre site.  Les gens à l’occasion de cette pandémie réalisent qu’il faut revenir aux infos vérifiées et aux médias professionnels. Ils prennent conscience que les fake news qui circulent sur leurs réseaux sociaux les mettent en danger. 

Le message passe désormais !

TOUTES-NOS-INTERVIEWS.gif
COMMENT.jpg
BOUTON-copie-ORANGE.gif
QUI.jpg
POURQUOI.jpg
BON-CONTACT.jpg