Suppressions de postes chez Altice, le groupe d’RMC et BFM

Premières coupes sombres en TV et radio suite au COVID-19 !

Altice France présidé par le milliardaire Patrick Drahi met en œuvre le premier plan de réduction d’effectifs annoncé dans le monde des médias …

Le pôle médias Next Radio TV, qui emploie aujourd’hui encore quelques 1600 salariés, annonce dans un communiqué ce qu’il appelle un "plan de reconquête". Cela se traduira en fait par des suppressions de postes.

Le groupe dit vouloir concentrer ses forces sur 2 de ses marques qui sont en accès libre: BFM en TV et RMC en radio . Ce sont d'autres chaines du groupe, payantes elles, qui son visées. La chaine RMC Sport News cessera d’émettre le 2 juin.

Au plan éditorial, ce sont les retransmissions de certaines compétitions sportives qui seront stoppées en priorité. L’athlétisme, le tennis ou encore l’équitation ne devraient plus être diffusés sur les antennes du groupe Next Radio TV. Les offres seront redéfinies "rapidement et largement".  

La direction invoque  "L’écroulement des recettes publicitaires, dû à la crise du Covid -19. Cette crise économique majeure dans laquelle le pays est entré aura des impacts considérables sur les entreprises, l'emploi et la consommation, et donc durablement sur les recettes publicitaires, principales source de revenus".

Alain Weill précise au Figaro : " Ces difficultés conjoncturelles s'ajoutent à des problèmes d'ordre structurel. Depuis l'an dernier avant le coronavirus, nous observions un ralentissement très fort des recettes publicitaires. Un risque important de décroissance pèse sur le secteur de la télévision et de la radio en raison des transferts de budgets vers le digital".

 

Pas de détail encore sur le plan qui sera proposé, sinon qu’il donnera la priorité au volontariat. Des licenciements «contraints» suivront si le volume souhaité de départs devait s’avérer insuffisant. Le recours aux pigistes et aux intermittents doit aussi être divisé par 2. Les délégués syndicaux (CFDT, CFTC, CGT, SNJ et UNSA) réclament «l’ouverture immédiate d’une négociation face à la menace imminente pour l’emploi d’au moins une quarantaine de salariés de RMC Sport».

En fait, tous les secteurs de l’entreprise seront touchés. Le plan affectera en effet également les administratifs, le service des relations humaines ou encore celui de la pub. Avant même la crise sanitaire, des postes de cadre avaient déjà été supprimés.

 

Il y a fort à craindre  que ce plan soit le premier d’une longue liste qui impactera de nombreuses entreprises du secteur.  Cela concerne évidemment aussi et de manière encore plus sensible les radios et TV d’outremer. Leurs dirigeants en appellent au gouvernement pour bénéficier d’aides le plus rapidement possible. Une réunion spécifique sera organisée par l’assemblée nationale lundi prochain.

 

A lire dès aujourd’hui sur e-crossmedia.com l’interview d’Alexandra Elizé, Directrice Générale du groupe RCI.

Bouton_suiPREC.png
Bouton_suivant.png

Thierry Mathieu.

39856426-icône-flèche-de-retour-signe.gi
BOUTON-copie-ORANGE.gif
QUI.jpg