Le texte e-crossmedia stylisé

AirZen Radio

C'est LA nouveauté la plus marquante proposée  depuis ce 12 octobre 2021 par le déploiement national du DAB+ en métropole (déjà de Paris à Marseille). A écouter aussi sur internet.

 

https://www.airzen.fr/la-radio

 

L'ambition affichée est de nettoyer nos oreilles de la grisaille ambiante.

 

Le positionnement éditorial est en effet décalé, cela rappelle les rubriques du type "Journal des Bonnes Nouvelles" créé sur les locales de Radio France dans les années 90, ou nombre de rendez-vous au format court qui existent sur les grandes stations.

La matinale dans la forme n'est pour l'heure en qu'une diffusion de podcasts disponibles sur le site web, entrecoupés de CD. Pas de météo pourtant plutôt "zen" ces jours-ci. Pas d'info pratique, pas de d'auto-promo pour valoriser les programmes d'une antenne pourtant à découvrir.

Les rares micros de liaison sont très "amateurs", l'écriture est hasardeuse, l'anglais est approximatif.

Ce n'est pas du niveau des rubriques .

Elles sont concises, bien écrites. Les interviews sont bien anglées et la parole institutionnelle semble judicieusement écartée. Certaines bénéficient d'un travail de mise en onde, comme pour celles destinées aux enfants, pour d'autre un peu de mise en scène sonore serait un plus car la forme est finalement assez académique, sans ambiance ni relief, comme en noir et blanc.

 

Dans les flashs la hiérarchie des infos est en effet novatrice, et forcément décalée : certains faits d'actu, pourtant concernant pour le grand public sont délibérément ignorés : que du positif !

Des écrans pub d'une minute seulement : que du positif.

Programmation musicale cool adulte : que du positif !

L'habillage est discret, très doux, finalement assez conventionnel. Pas de mise en onde travaillée pour l'heure dans le flux de l'antenne.

L'ambiance et la couleur se veulent plutôt tendance , mais la rythmique  sur les tranches de journée est parfois lente avec de longues plages d'interview :

une offre tout à la fois  qualitative dans le fond  mais "old school", voire "bon chic bon genre", dans la forme. Le positionnement se veut grand public mais, pour l'heure, semble pouvoir conquérir surtout les CSP +.

 

Ce qui est déjà "positif", comme le promet le slogan d'AirZen, c'est la création de cette radio, fondée par un ex dirigeant de Sud Radio ou Toulouse FM, dans notre paysage !

Bienvenue à ces consoeurs et confrères !

air zen.PNG
Logo d'e-crossmedia Pour découvrir nos autres actualités cliquez ici !