Le texte e-crossmedia stylisé

D'un tour de France à l'autre ... Signe des temps : les jeunes journalistes et animateurs se plaignent aujourd'hui des conditions de leur "compagnonnage" en CDD dans les locales de Radio France avant d'intégrer, peut-être, l'entreprise ...

 

Sorry its not set :(

 

C'est un papier du journal Le Monde, bien dans l'air du temps, qui dénonce via des témoignages anonymes, le "traitement" de jeunes journalistes et animateurs.

 

https://www.lemonde.fr/economie/article/2022/06/30/le-systeme-radio-france-machine-a-broyer-les-jeunes-recrues_6132640_3234.html?fbclid=IwAR1vWX67nreQS-DPcQdX85EqDuJdKZWPwEXrOMmKNpCaLKtgz-58SfjvzZs

 

 

Sorry its not set :(

 

Sortant à peine de l'école, ou non, ces jeunes confrères cherchent à intégrer Radio France.

L'entreprise leur propose tout d'abord, comme depuis 40 ans, de parfaire leur formation en bénéficiant de contrats en CDD.

Ils remplacent alors les titulaires dans l'une des 44 stations locales du réseau - devenu France Bleu en 2000 - en cas de congés ou de maladie.

Le volume d'emploi en CDI à renouveler étant limité, l'expérience, depuis toujours, peut en effet durer plusieurs années.

 

Sorry its not set :(

Cette organisation dite du "planning" existe depuis la création du réseau des radios locales de Radio France au début des années 80.

Des générations de journalistes et d'animateurs sont passées par là, en ont bénéficié.

Pour beaucoup ils ont ensuite intégré l'entreprise en ayant "gagné" leur CDI de par leur engagement et leur talent.

D'autres n'ont jamais été recrutés par l'entreprise publique mais ont poursuivi leur carrière dans le privé, riches de cette expérience.

Au delà des contraintes réelles, de nécessaire acceptation de mobilité, avoir l'opportunité de collaborer à diverses stations du réseau partout dans l'hexagone peut aussi être considéré comme une chance.

C'est une forme de compagnonnage - "apprendre son métier par étape" - , très formatrice.

Même si les antennes depuis la création de la marque France Bleu sont aujourd'hui "chartées ", chaque rédaction ou équipe de programme éxerce précieusement sa sensibilité locale, sa manière de traiter les sujets :

c'est la raison d'être des médias de proximité ! Localement les modes de management peuvent être évidemment différents, les personnalités des dirigeants et leurs expériences se complètent.

Avoir la possibilité de les approcher, de les comparer, c'est pour un jeune professsionnel un atout indéniable dans le cadre de la construction de sa identité.

Tant de grandes voix, en région comme sur les chaines nationales, sont issues de ce cursus !

C'est même l'une des richesses de Radio France qui dispose se faisant d'un vivier de talents envié par nombres d'institutions comparables à l'étranger.

 

Alors ... L'entreprise serait-elle devenue moins respectueuse de ces jeunes collaborateurs ?

La gestion de ce planning de remplacants serait-elle à remettre en cause, tout comme l'attitude de rédacteurs en chef ou de responsables de programmes en station ?

Les cadres de terrain seraient-ils devenus des Thénardier ?

Mais aussi ...

Les jeunes collaborateurs ne se sont-ils pas, depuis toujours, plaint de devoir acomplir ce Tour de France durant trop longtemps ?

 

Force est de constater, tout de même, que les jeunes animateurs et journalistes semblent aujourd'hui moins disposés à accepter ce type de contrat, et ambitionnent toujours plus d'intégrer rapidement en CDI une société.

Il est indéniable en effet qu'au fil des ans les offres d'emplois se sont globalement raréfiées.

C'est peut-être le signe également de l'évolution des mentalités qui est observée d'ailleurs dans toutes les entreprises , et pas seulement à RF ...

 

e-crossmedia, le 30 juin 2022

Logo d'e-crossmedia Pour découvrir nos autres actualités cliquez ici !