Le texte e-crossmedia stylisé

Rasoir, barbante, hors du temps présent, la nuit sur les ondes ? Quid du service à rendre aux publics noctambules ou insomniaques à la radio ? Alors que s’éteint l’une de ses stars emblématiques : Christian Barbier : question …

 

Sorry its not set :(

 

D’abord, avant de lire : merci de réécouter cet indicatif !

Histoire d'emblée, de vous remettre dans l'ambiance, cette mélodie sifflotée qui installait un climat, une quiétude, de l'empathie :

https://www.youtube.com/watch?v=by4TktsKv7s

"When the rainbow ends" du Tony Hiller Orchestra  …

Cette musique en aura ouvert des heures d’antenne sur la station de la rue François 1er !

 

Sorry its not set :(

"La nuit est à nous", "Barbier de nuit, ou encore le "Club Kriter" : de 1967 à 1998 les acteurs, les chanteurs, les championnes et champions, diverses personnalités ont défilé au micro de Christian Barbier.

Les auditeurs étaient accompagnés, cocoonés, voyageaient entre leurs oreilles. Ils avaient la parole.

Christian Barbier a donc tiré sa révérence la nuit dernière à l'âge de 82 ans...

 

 

Avec Macha Béranger, Max Meynier, José Artur, Supernana, Alain Veinstein, Maurice, Georges Lang et quelques autres ...

Ils ont bâti en France la légende de la radio de nuit.

 

Sorry its not set :(

Sorry its not set :(

 

 

Qu’en reste-t-il ?

L’historienne Marine Beccarelli dans un entretien accordé à France Culture nous rafraichit la mémoire en citant José Arthur :

"La radio, on l’entend dans la journée. La nuit on l’écoute".

( https://www.radiofrance.fr/franceculture/intimite-liberte-creativite-la-radio-et-la-nuit-vont-particulierement-bien-ensemble-9577017 )

 

Les émissions emblématiques de fin de soirée, ou de nuit, sur France Inter, Europe1, RTL, RMC ont marqué des époques et des générations …

D’autres sessions d’interactivité cultes ont eut également, et plus récemment, un rôle essentiel sur les musicales avec la libération de la bande FM.

Comment oublier sur Fun Radio, entre autres, Doc et Difool : un énorme phénomène générationnel !

 

Sorry its not set :(

 

Ou encore pour une cible plus adulte Richard Bohringer, sur Europe2 qui, au-delà de l'antenne, a fait de cette tranche de vie un livre, même un film !

 

Sorry its not set :(

 

Mais aujourd’hui…

Cet espace de fin de soirée, et de nuit, n’est-il pas trop souvent dévolu, y compris sur le service public et pour des raisons bassement mercantiles, aux rediffusions ?

A l'évidence cela coûte moins cher de repasser à l'antenne des émissions que de maintenir un technicien, un standardiste et un animateur en studio !!!

 

Où trouver de l’accompagnement, de l’empathie, de l’interactivité, du conseil, du soutien au besoin.

La seule réponse de l'époque est-elle : "Avec les algorythmes de vos réseaux sociaux" ?

 

La formule "consacrée" c’est, en mode gaullien : "la politique de la chaise vide". Parlons en l'occurence, de politique "des ondes vides".

Place aux Facebook, Twitter, et autres Tiktok, avec les dérives et le défaut de modération parfois tragique que chacun constate …

 

Il est question de perte de vitesse des médias traditionnels, et de révolution du mode de consommation des médias ...

Que les acteurs "traditionnels" du marché ne viennent pas pleurer sinon sur les années durant lesquelles les radios, avec aussi les annonceurs, cherchaient à servir d'abord leurs publics …

 

 

e-crossmedia, le 5 aout 2022 : hommage à Christian Barbier .

 

Logo d'e-crossmedia Pour découvrir nos autres actualités cliquez ici !