Le texte e-crossmedia stylisé
Sorry its not set :(

 

Général Jean Bernard Pinatel :

« En général, à la télé comme à la radio,

les Généraux disent n’importe quoi ! »

 

Sorry its not set :(

 

Jean Bernard Pinatel est Général (2s),

Vice-Président GEOPRAGMA

https://geopragma.fr/

Officier parachutiste, docteur en études politiques, maitrise de physique.

Il est expert en géopolitique, créateur d'entreprise, auteur et conférencier.

 

" Ce qui me frappe c’est que beaucoup de mes collègues, que je connais, n’ont jamais fait la guerre.

Moi je l’ai fait.

Ils s’expriment pourtant comme « experts » dans les médias et donnent des chiffres infondés s’agissant, par exemple, des pertes humaines en Ukraine…

Si on se réfère aux archives, la guerre d’Algérie c’était entre 250 et 300  morts par mois, l’Indochine c’était 350…

Si on remonte à la seconde guerre mondiale, le nombre de pertes humaines côté russe c’était 180 000 morts par mois…

Aujourd’hui les gens qui commentent ont peu connaissance de la Russie.

Moi j’y ai travaillé à partir de 1990 pour l’implantation d’entreprises françaises, et j'y ai oeuvré pour la lutte contre les mafias …

Les gens disent des bêtises …Sorry its not set :(

J’ai entendu que les troupes russes sont essentielement constituées par des appelés, c’est faux : 80 % sont des engagés !

S’agissant des généraux qui seraient morts au combat il y a aussi des incohérences : ces officiers supérieurs russes ont l’habitude d’être en première ligne, ça n’a rien de surprenant.

Je vois des "généralisations" des faits qui m’apparaissent stupides.

 

Surtout vous dites qu’il n’y a aucune conscience de la résilience russe…

 J’ai participé moi-même à un 52 minutes pour France 2 sur Normandie-Niemen … Sorry its not set :(

(Une quarantaine de pilotes de l’armée de l’air française, opposants à l’armistice et aux ordres de De Gaulle, se sont rendus en URSS en 1942 pour suivre un entraînement intensif.

Ils ont ensuite combattu les Allemands aux côtés des Soviétiques).

Ce magazine a été diffusé plusieurs fois.

J’ai vérifié que les Russes ont un rapport à la guerre, et aux pertes qu’elle induit, bien différent du nôtre :

il n’y a pas une famille russe qui ne compte pas plusieurs victimes lors des conflits,

ce qui est loin d’être le cas en France !

Le souvenir des sacrifices pour défendre la mère Patrie n’existe plus en France,

mais est très vivace en Russie.

 

Pour vous ces données ne sont pas bien expliquées au grand public par les médias français …

Tout est manichéen : il faut que l’Ukraine gagne !

Certains sont allés jusqu’à dire, (c’est un de mes « jeunes » heureusement il s’est rétracté depuis), que Poutine devait être assassiné.

C’est invraisemblable !

On dit des trucs énormes pour enfoncer le clou.

Il y aurait plus de pertes côté russe que coté ukrainien, c’est aussi invraisemblable !

Sorry its not set :(

 

L’info, vous connaissez !

A partir de 85, vous avez dirigé le SIRPA - Service d’Information et de Relations Publiques des Armées -.

Vous avez servi quatre ministres de la Défense : Charles Hernu, Paul Quilès, André Giraud, et Jean-Pierre Chevènement…

Sorry its not set :(J’ai fait entrer le SIRPA dans l’aire audiovisuelle, et j’ai porté la création d’une radio destinée au public jeune, Aventure FM.

J’ai toujours pensé que la guerre moderne se situerait dans les villes et qu’il fallait se doter de moyens pour savoir les toucher, les jeunes gens.

D’ailleurs plus tard, au moment de la guerre des Balkans, le modèle d'Aventure FM a été reproduit sur place, c’est devenu Azur FM, il s’agissait d’informer la population. Sorry its not set :(

Cette idée m’était venue en mai 68, en observant l’influence d’Europe N°1 !

 

Pour moi, l’un des médias actuels les plus professionnel, qui s’attache le plus aux faits, c’est LCI.

J’y suis d’ailleurs intervenu le 5 mars, et j'y suis à nouveau invité ce mercredi 30 mars..

Force est de constater que l’émotion a remplacé les faits ! Si vous n’apportez pas d’émotion , vous n’êtes pas écouté …

Quand j’étais en plateau début mars, je me suis dis :  comment faire pour que ce que je suis venu dire puisse passer et être entendu à l'antenne ?

Durant l'émission , un reportage à propos des reporters de guerre a été diffusé.

Dès la fin de la vidéo j'ai pris la parole pour saluer le travail de ces journalistes,

et surtout rappeler la mémoire de Jean Louis Calderon , mort sous les chenilles d'un  char en couvrant la guerre en Roumanie.

D'un  seul coup le regard de la journaliste, qui par ailleurs est une bonne professionnelle, s'est illuminé.

Elle m'a passé la parole. J'ai pu passer mon message !

Sorry its not set :(Alors ...

 

En grand pro de la com que vous êtes,

avez-vous imaginé en amont un instant d'émotion pour cette nouvelle émission ce mercredi sur LCI ?

Non ...

Sorry its not set :(Non , celà se fait dans l'intant ,

celà ne se prépare pas.

C'est en fonction de l'émotion !

 

e-crossmedia, le 29 mars 2022.

 

 

Pour découvrir nos autres interviews cliquez ici !