Le texte e-crossmedia stylisé

 Sylvain Lafrance,

expert des médias au Canada.

Ukraine-Canada :

la fraterie transatlantique méconnue ... 

 

Le premier ministre canadien et la Présidente de la Commission européenne Ursula van der Layen annoncent une action de solidarité porté par l'Union Européenne et le Canada en faveur de l'Ukraine, ce sera samedi prochain. Et la veille, un concert en ligne réunira des artistes comme Annie Lennox, Céline Dion, Elton John, Katy Perry, Madonna, Pharrell Williams, Radiohead, Stevie Wonder ou encore U2.

Pour comprendre la proxomité du Canada avec l'Ukraine, coup de fil à Montréal, à Sylvain Lafrance...

Journaliste au service de Radio Canada dès 1978 il devient, en 2005, vice-président exécutif des services français de la Société.

En octobre 2011 il est professeur associé à HEC Montréal et dirige aussi la revue "Gestion".

Il a été président de la communauté des radios francophones publiques (RFP) et a représenté le Canada au conseil d'administration de TV5 Monde.

 

« Le Canada est le pays au monde qui héberge la plus importante population d'origine ukrainienne, après la Russie.

Nous avons donc des liens très forts avec ces populations victimes de la guerre ».

A l’origine ils étaient pour beaucoup agriculteurs.

Les immigrants et immigrantes d’origine ukrainienne arrivent au Canada à partir du 19e siècle.

Des milliers d’entre eux sont incarcérés pendant la première guerre mondiale à titre d’ennemis en raison de leurs origines austro-hongroises.

Selon le recensement de 2016, 3,8 % de la population canadienne est aujourd’hui d’origine ukrainienne. La diaspora représente déjà 1,3 million de personnes.

 

Cette tragédie en Ukraine depuis le 24 février a donc beaucoup mobilisé l’opinion ?

Le grand journal « La Presse » comme les antennes télé et radio de "Radio Canada" sont mobilisés. Les émissions spéciales se sont multipliées …

https://ici.radio-canada.ca/info/videos/media-8590162/soudes-par-guerre

 

Il y a quelques années encore Radio Canada Internationale diffusait même un programme en langue ukrainienne,

mais ce n’est plus le cas aujourd’hui.

N’empêche, globalement, l’ensemble des médias s'est immédiatement mobilisé dès le déclenchement des hostilités.

 

Et puis il y a la question des réfugiés …

Pour accueillir les réfugiés, le gouvernement à Ottawa est passé à la vitesse supérieure.

Alors que les combats en Ukraine s'intensifiaient, le gouvernement fédéral a décidé de faciliter l'arrivée des réfugiés souhaitant s'installer, au moins provisoirement, au Canada.

Une procédure simplifiée a été décrétée par le ministre de l’Immigration.

Ce volet intitulé "Autorisation de voyage d'urgence Canada-Ukraine" est en place depuis 2 semaines.

C’est un formulaire relativement simple, directement rempli en ligne par les ressortissants qui souhaitent traverser l'Atlantique .

Depuis quelques jours, "Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada" n’exige plus les 10 empreintes digitales, les informations biographiques et la photographie des demandeurs pour les jeunes âgés de 14 à 17 ans,

les personnes âgées de 60 ans et plus, ainsi que ceux dont le visa avait déjà été approuvé au préalable et qui ne possèdent donc pas de dossier d’immigration problématique.

 

Sur le plan politique cette tragédie fait émerger de nouveaux débats ?

Il y a la question de l’armement. Comme nombre de pays, le Canada s’interroge pour savoir s’il n’est pas temps de réinvestir ...

Et puis il y a la question immédiate des réfugiés, au delà des mesures administratives.

Il faut leur faciliter le transport, faire voyager tous ces gens jusqu’ici pour les accueillir. 

La question enflamme le parlement.

Un député d’opposition déclare par exemple :

"Ces gens-là se sont débrouillés pour fuir la guerre. Le ministre de l’Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté doit se débrouiller à son tour pour les faire venir au Canada. Cela fait un mois qu’on dit qu’il faut des avions, quand est‑ce que le ministre va se réveiller et noliser des vols ?"

Il y a eu aussi des polémiques pour savoir si les artistes russes pouvaient toujours être invités à se produire ici, ou s’ils devaient être boycottés …

Cela fait débat !

 

 

En tous cas le Canada et l’Union européenne (UE) ont donc annoncé le concert en ligne "Stand Up for" Ukraine vendredi prochain le 8 avril,

et puis le lancement d’une collecte internationale de fonds en faveur des réfugiés ukrainiens,

le lendemain 9 avril. Il y aura une "conférence des donateurs" organisée conjointement par Bruxelles et Ottawa.

 

 

 

 

 

e-crossmedia, le 2 avril 2022

 

Pour découvrir nos autres interviews cliquez ici !