Ces articles vous sont présentés par e-crossmedia

Agence d'Information, de formation et de consulting

L'IA pour la bonne cause ... Confidentialité oblige, les espions du doc de France 2 ce soir ont de "vraies fausses voix " ! (le 09-04-2024)

 

Sorry its not set :(

 

Les rédactions utilisent des outils d’intelligence artificielle depuis longtemps pour collecter de l’information, investiguer, fact-checker, …

Ces logiciels qui progressent d’ailleurs toujours,

et même de jour en jour,

permettent également de produire des contenus …

Mais rarement leur utilité ne sautera autant aux oreilles qu'à l’esprit des téléspectateurs

qui regarderont France 2 ce mardi soir.

 

Sorry its not set :(

 

Qui sont ces agents secrets qui travaillent pour la DGSE ?

Des espions en activité témoignent de façon inédite dans ce documentaire

"DGSE : la fabrique des agents secrets",

Pour la première fois, des agents de tous les services de la DGSE se sont confiés sur leurs motivations,

mais qui dit espionnage dit évidemment discrétion,

voire camouflage !

 

 

Si les images sont simplement floutées,

les voix des intervenants ne pourront pas être reconnues !

Théo Ivanez et Jean Christophe Notin qui ont réalisé le documentaire ont eu recours à l’intelligence artificielle.

"Au départ, nous pensions utiliser le procédé classique qui donne une voix de robot ou une voix aiguë,

mais l’IA a beaucoup progressé pendant que nous réalisions ce documentaire ,

et nous avons pu transformer les voix en d'autres "vraies fausses voix" explique à l’hebdo Le Point Théo Ivanez, l’un des co-auteurs.

"Les agents se sont écoutés et ne se sont pas reconnus !

Leurs voix sont impossibles à identifier :

cela a été testé et vérifié en interne par la DGSE" .

 

 

L’utilisation de l’IA "pour la bonne cause" ce soir est une illustration de ce que permettent d’ores et déjà ces nouvelles technologies .

L'audio est un domaine où l'intelligence artificielle a montré ses capacités à améliorer et à révolutionner la création, la production et l'écoute de contenu sonore.

Des logiciels utilisant l'intelligence artificielle sont désormais disponibles pour diverses applications

telles que la synthèse vocale, le traitement de la parole, la reconnaissance des émotions, la restauration et l'amélioration de l'audio.

 

 

Plusieurs thématiques sont abordées dans le documentaire diffusé ce soir :

les motivations des nouvelles recrues, le recrutement, la formation, le contre-terrorisme (Sahel) et la contre-prolifération (armes chimiques en Syrie)

mais aussi les défis et les perspectives qui attendent la DGSE de demain.

Le film se décline également sous la forme d'un livre regroupant ces entretiens, publié en février 2024 aux éditions Taillandier.

 

Sorry its not set :(

 

A regarder aussi sur la plateforme france.tv :

https://www.france.tv/documentaires/societe/5817897-dgse-la-fabrique-des-agents-secrets.html

 

Thierry Mathieu,

e-crossmedia,

le 9 avril 2024.

 

Voir l'article

L'évolution des technologies, des usages et donc du métier de journaliste ... Précisions, "vues de Suisse". (le 09-04-2024)

 

Sorry its not set :(

 

"Face au développement des technologies,

les défis pour les journalistes seront certainement nombreux pour les adopter et les utiliser à bon escient.

Et un autre défi se profile :

plus il y aura de technologie, plus nous allons avoir besoin de revenir à des interactions plus personnelles et à une plus value humaine".

 

Sorry its not set :(

 

Voilà ce qu’affirme Nathalie Pignard-Cheynel,

professeure ordinaire à l’Académie du journalisme et des médias (AJM) de l’Université de Neuchâtel

dans le cadre d’un rapport publié par la Radio Télévision publique Suisse .  

Au-delà des problèmes de financement,

les changements d’usages et de consommation liés aux nouvelles technologies impactent les pratiques journalistiques.

Les canaux d’information – pas toujours vérifiée – se multiplient, faisant diminuer la confiance de la population dans les médias.

 

Sorry its not set :(

 

Selon le rapport Reuters 2023, en Suisse …

"La confiance envers l’information médiatique est passée de 50% en 2016 à 42% en 2023.

Ce chiffre global est toutefois contrebalancé en fonction de la source de l’information.

En effet, le média dans lequel la population suisse a le plus confiance est le service public, soit une confiance s’élevant à 71% pour la RTS.

Suivent des journaux régionaux tels que Le Temps (63%) ou 24 heures (59%),

tandis que les fournisseurs de courriels tels que MSN (28%) et Yahoo (26%) terminent en bas du classement.

Même si la population semble faire la part des choses entre les diverses sources d’information,

la confiance globale dans les médias reste basse."

 

Sorry its not set :(

 

Pour tenter d’y remédier et de retisser le lien de confiance,

l’exemple de la BBC est souvent mis en avant …

"Elle a développé le modèle des « user needs » (besoins de l’utilisateur), qui définit les attentes et besoins du public.

Ce modèle est basé sur des piliers tels que la connaissance, la compréhension, les émotions et l’action, qui, mis en œuvre,

vont permettre de rencontrer davantage les attentes des publics en matière d’information,

pour diversifier la production éditoriale d’un média."

 

Sorry its not set :(

 

"Si cette stratégie provient du monde du marketing,

elle peut être intégrée dans une démarche journalistique, tant que les métiers et approches restent distincts et complémentaires :

"le journaliste n’est pas là pour faire du marketing ou répondre absolument à une demande,

mais il est essentiel qu’il comprenne mieux à qui il s’adresse, pourquoi et comment.

Pour cela, il peut collaborer avec des personnes du marketing.

Les rédactions des médias voient, en effet, apparaître de nouveaux métiers qui permettent de soutenir le travail journalistique".

 

Sorry its not set :(

 

Les chiffres du rapport Reuters 2023 sont éloquents …

"Ils indiquent qu’en Suisse, la source principale d’information est le digital à 76%,

suivie par la TV à 51%

et la presse imprimée à 34%.

Les médias développent ainsi leur présence en ligne et s’adaptent aux modes de consommation sur ces supports, changeant en partie le travail des journalistes.

Si la recherche informationnelle et factuelle reste la même, les modes de narration ont évolué.

Les journalistes doivent adapter leur écriture et leur ton au format et à la plateforme."

 

Sorry its not set :(

 

"En guise d’exemple, la RTS a développé depuis 4 ans le podcast Le Point J,

dans lequel des thématiques de société et d’actualité sont expliquées.

Le format court correspond aux habitudes de consommation du public et le ton utilisé est moins formel, plus convivial.

Pourtant, l’information journalistique reste de même qualité, s’appuyant sur la recherche et des expert·es intervenant dans chaque épisode."

 

Sorry its not set :(

 

Comme ce podcast à propos de Vladimir Poutine à la veille du récent scrutin présidentiel :

https://www.rts.ch/audio-podcast/2024/audio/y-a-t-il-quelqu-un-pour-arreter-vladimir-poutine-28437475.html

 

Sorry its not set :(

 

En guise de conclusion,

provisoire …

Nathalie Pignard-Cheynel indique que l’enjeu pour les médias est de pouvoir se démarquer en montrant leur plus-value journalistique au public,

notamment en proposant une information traitée de manière différente,

mais également de favoriser un lien plus direct et interactif avec le public".

 

Thierry Mathieu ,

e-crossmedia,

le 9 avril 2024.

 

Voir l'article

“Ils sont les yeux et les oreilles des journalistes, presque un sixième sens !" Un doc de RSF sur les "Fixeurs de guerre" en Ukraine, sur arte.tv . (le 06-04-2024)

 

Morgane Bona, correspondante pour Libé,

Philippe Lobjois, de Ouest France,

et James de Caupenne, documentaliste indépendant,

sont à l’initiative de ce docu à ne pas manquer.

Ces journalistes ont eu l'idée de saluer leurs "alter égos" sur le terrain,

en Ukraine.

 

Sorry its not set :(

 

2 ans, 1 mois et 10 jours après le déclenchement de la guerre en Ukraine,

le film "Fixeurs", produit par Reporters Sans Frontières, 

donne un coup de projecteur sur les acteurs essentiels, mais qui restent dans l’ombre, du reportage.

"Nous racontons l’histoire d’individus qui, du jour au lendemain, prennent tous les risques, pour permettre au monde d’être informé.

Les fixeurs sont les invisibles, qui rendent cette guerre visible.

Nous avons voulu les suivre et les interroger pour mettre en lumière le travail méconnu de ces héros et héroïnes de l’information

et l’impact que celui-ci a sur leur vie." explique Robin Grassi, responsable du Studio RSF, et co-réalisateur du film.

 

Sorry its not set :(

 

Derrière les enquêtes sur les crimes de guerre, les photos chocs des atrocités, les vidéos des ravages causés par deux ans de conflit,

il y a des centaines de fixeurs et fixeuses ukrainiens qui accompagnent les journalistes.

Ils ont une trentaine d’années et sont 3 visages de ce métier méconnu au cœur de la fabrique de ‘info.  

A Kyiv, la capitale,

ou près du front,

ils risquent leur vie pour exposer au grand jour les heures les plus sombres de leur pays.

“Peut-être qu’un jour ce sera à mon tour d’être soldat"

expliquel'un d'entre-eux, Andrii Kolesnyk.

"En attendant, ma place est ici, comme fixeur".

 

Sorry its not set :(

 

Interprètes, chauffeurs, guides, intermédiaires entre les journalistes et leurs contacts,

les fixeurs permettent aux reporters d’atteindre les zones les plus dangereuses et les plus isolées d’Ukraine.

“Ils sont les yeux et les oreilles des journalistes, presque un sixième sens…

Leur travail permet d’accéder aux zones sensibles comme aux histoires indicibles.

Leurs témoignages racontent les coulisses du reportage de guerre souvent restées inaccessibles aux lecteurs, aux auditeurs, ou aux téléspectateurs"

dit Arnaud Froger Responsable du bureau investigation de RSF,

également co-réalisateur du film

 

Présenté en avant-première à Berlin le 26 mars, puis à Bruxelles le 27 mars, à Paris le 28 mars et à Rennes le 29 mars,

ce documentaire à ne pas manquer est disponible en replay sur arte .tv.

 

https://www.arte.tv/fr/videos/119584-000-A/ukraine-fixeurs-de-guerre-les-invisibles-du-reportage

 

Thierry Mathieu,

e-crossmedia

le 6 avril 2024.

 

 

 

 

Voir l'article

On ne refait plus le match entre TV et Radio ! RF pilotera le rapprochement de France Info et FTV celui de France Bleu-France 3. (le 03-04-2024)

 

Un partout, balle au centre …

de la Seine !

Les annonces d’aujourd’hui concernant l’audiovisuel public mettent fin à bien des questionnements

à propos des 2 dossiers de rapprochement entre radios et télés du service public.

Laquelle des 2 entreprises, voire de leurs dirigeantes, aurait le leadership ?

 

Sorry its not set :(

 

Finalement ...

Radio France pilotera, avec Jean Philippe Baille le directeur de la radio d'info continue,

le chantier de franceinfo: pour qu'il devienne réellement un média global cohérent.

Pour qu’enfin après 8 ans d’existence,

les équipes du canal 27 toujours considéré en interne à FTV comme une "expérmentation",

et leurs collègues de la radio d’info continue possiblement bientôt 2ème radio de France,

travaillent vraiment ensemble !

 

Sorry its not set :(

 

Et France Télévisions hérite du chantier de l’action régionale,

avec la montée en puissance des complémentarités entre les 44 France Bleu et les 24 France 3.

Le nouveau média d’action régionale est appelé, on le sait, à devenir une nouvelle offre de média baptisée ICI,

comme l’appli déjà commune pour l’info de proximité.

 

Sorry its not set :(

 

C’est Xavier Riboulet, ancien directeur régional à la 3 et depuis décembre directeur délégué aux opérations France 3-France Bleu,

qui sera chargé de mener à bien cette aventure.

Depuis 4 mois déjà en effet, en lien avec la direction du réseau régional de France 3,

il avait pour mission d’assurer le suivi et la coordination du dispositif des matinales co-diffusées,

des opérations évènementielles avec France Bleu

et de l’offre numérique commune.

 

Sorry its not set :(

 

Lors de l’ouverture de la matinale en Pays de Savoie en septembre dernier,

il n’avait pas caché son enthousiasme sur le rapprochement

 

 

Comme l'écrit aux personnels de France 3 en région Philippe Martinetti, 

Directeur délégué des antennes et des programmes en charge de l’offre régionale France Télévisions ...

" Il travaillera en étroite concertation avec Céline Pigalle, directrice de France Bleu, 

Isabelle Staes, directrice du réseau régional de France 3,

et moi-même ".

 

Sorry its not set :(

 

L'enjeu est entre autres de :

"Définir une stratégie de coopération éditoriale,

de mettre en place un projet d'organisation commune à l'échelle territoriale renouvelée - responsable unique -,

un projet éditorial commun dans le respect de chaque média,

un shéma de rapprochement immobilier,

et une réflexion sur la mise en place de synergies opérationnelles".

 

Sorry its not set :(

 

Construire le nouveau média de proximité plurimédia Radio-TV-Web

en faisant que l’union fasse sa force,

c’est l’ambition affichée, en tous cas la volonté de la tutelle.

Que chaque canal voit son ADN préservé,

et que les talents s’additionnent au service du public …

Pour tout dire ...

Que la radio ne se fasse pas écraser par la télé,

et soit au contraire une précieuse valeur ajoutée en matière d’immédiateté et d’interactivité,

entre autres…

Que la radio ne soit pas le parent pauvre :

voilà ce qu’espèrent les collaborateurs de Radio France en région.

En d’autres termes,

que ce ne soit pas un retour en arrière de 40 ans,

au temps où FR3 c’était "aussi" la radio …

 

Sorry its not set :(

 

L’histoire retiendra que la nomination de ces dirigeants en charge de porter les dossiers,

qui sont comme des ponts jetés à Paris au-dessus de la Seine entre l’Avenue du Président Kennedy et l’Esplanade Henri de France

intervient alors que le dossier France Bleu - France 3 est déjà en marche,

Ce mercredi matin d'ailleurs, une nouvelle radio locale, la 35ème, inaugurait sa matinale co-diffusée en télé de 7 à 9 heures, à Mont de Marsan.

 

 

Cette actualité inspire une morale à l'histoire : 

que la naissance de ICI ne se construise pas sur des  ...

"promesses de gascon".

Dans l'intérêt des publics, et des collaborateurs,

les engagements d’équité et de complémentarité entre les 2 entreprises doivent être tenus,

à la manière d'un  ...

gentle "women" agreement" !

 

 

Thierry Mathieu,

e-crossmedia,

le 3 avril 2024.

 

Voir l'article

"Elan", nouvelle offre d'HugoDécrypte sur YouTube, Instagram et TikTok : "Accompagner les jeunes pour une entrée sereine dans la vie active" (le 02-04-2024)

 

48 heures en ligne,

et déjà près d’un million d’abonnés, en additionnant les 3 plates formes sur lequelles cette nouvelle offre est diffusée !

 

Sorry its not set :(

 

Démarrage impressionnant pour le nouveau média destiné au jeune public que vient de lancer sur le web HugoDécrypte et son équipe !

"Rendre l’info accessible et susciter l'envie de comprendre",

tel est sa devise et sa promesse qui en font aujourd’hui le repère d’un très large public,

l'une de leur référence en matière d’information.

 

Comme il le disait au micro de France Inter il y a un an :

"Il y a un manque d'accessibilité de l'information sur le fond,

sur l'approche des sujets "

 

 

 

Nouvelle aventure donc depuis 2 jours avec Elan,

que les internautes peuvent trouver sur les plateformes préférées de la génération Z,

YouTube, Instagram, et TikTok .

 

Fort déjà de 14 millions d'abonnés sur les réseaux sociaux,

le pure player de l'information pour les jeunes, incarné par son fondateur Hugo Travers,

créé donc Elan, consacré à l'orientation professionnelle.

 

Sorry its not set :(

 

Encore du neuf donc,

9 ans après le lancement de ses premiers sites :

 

 

Disponibles donc sur Elan, des contenus vidéo,

mais aussi écrits...

Sa vocation : "accompagner les jeunes pour une entrée sereine dans la vie active"

Le projet éditorial est doublé d'un site d'offres d'emploi pour les jeunes.

 

 

 

Sorry its not set :(

 

Thierry Mathieu,

e-crossmedia,

le 2 avril 2024.

 

 

 

Voir l'article

La pêche 2024 a été bonne ! (le 01-04-2024)

 

"Le 1er avril est généralement synonyme de blagues et de canulars,

cette journée rime avec poisson d'avril, entre amis, en famille ou entre collègues.

Il y a quelques années encore, de nombreux médias se prêtaient au jeu du poisson d'avril.

Désormais, de moins en moins de publications s'y risquent, plusieurs médias, par exemple Marianne, l'Express ou certaines rédactions locales de France 3

ont même annoncé qu'ils renonçaient à cette tradition."

Malgré ce que publie le site de france info,

la pêche est restée fructueuse en ce 1er avril 2024 !

 

Clairement inattendue l'ouverture du 13 heures,

sur France 2 ...

 

 

Comme le nouveau nom de cette commune

libérée des eaux,

mais qui reste poissonneuse  !

Sorry its not set :(

 

Un peu plus au sud,

en bord de mer,

une météorite ...

 

Sorry its not set :(

 

Ceci peut expliquer celà :

 

Sorry its not set :(

 

Poisson parfois cuisiné à la sauce aigre douce,

il y a de quoi en faire un fromage !

 

Sorry its not set :(

 

A la télé locale, un mauvais tour,

encore !

 

 

Coté montagne ,

le projet pré olympique d'un autre maire !

 

Sorry its not set :(

 

Photo d'anthologie du Dauphiné Libéré à l'Alpes d'Huez, :

les profs de skis ont tombé la veste rouge ...

 

Sorry its not set :(

 

Défense de ne pas y croire !

 

Sorry its not set :(

 

Des rêves qui prennent içi de la hauteur,

une chambre d'hôtel Eiffelesque...

 

 

Et sous terre à la RATP, de l'inspiration :

 

Sorry its not set :(

 

Sur la 1ère , réunion de talents intenses dans l'Océan Indien...

 

 

Du coeur de Paris jusqu'à la baie de Seine,

miraculeuse retrouvaille :

 

Sorry its not set :(

 

Argenté également,

le poisson vert

chez France Bleu ...

 

Sorry its not set :(

 

FIP news, en mode techno :

 

Sorry its not set :(

 

 

Quand les auditeurs de RTL se trompent de répondeur !

 

 

 

 

Médaille d'or peut-être à la maison ronde !

 

Sorry its not set :(

 

 

Tradition respectée,

à chacun son poisson !

 

Sorry its not set :(

 

Thierry Mathieu,

e-crossmedia,

le 1 er avril 2024.

 

 

 

 

 

 

Voir l'article

Le clip réalisé par l'IA du dernier "son" de Big Flo et Oli, " Ca va trop vite" fait le buzz ... Les rappeurs toulousains sont en mode "interrogation", à propos de leur propre futur ... (le 01-04-2024)

 

"On a donné nos paroles à une intelligence artificielle.

Elle en a fait un clip.

Le logiciel a généré 49225 images.

Aucun être humain n’a participé à la création  de celles-ci ".

 

Sorry its not set :(

 

Voilà le buzz du moment qui interpelle !

Le clip "Ca va trop vite" des rappeurs toulousains Big Flo et Oli publié dimanche dernier,

le 24 mars,

cumule presque 500 000 vues sur You Tube.

Il figure même en 4ème choix des tendances "musique" pour les fidèles de cette plateforme,

derrière Pierre Grenier le vainqueur de la Star’Ac,

mais devant Soprano ou Beyoncé !

 

Sorry its not set :(

 

"Le morceau parle des avancées toujours plus rapides de l'humanité

et de jusqu'où celles-ci pourrait nous mener.

L'utilisation de l'intelligence artificielle pour ce clip nous semblait intéressante,

pour interroger sur le futur de l'artiste au milieu de tout ça."

 

Le clip a été réalisé par The NEB studio, un collectif d’auteurs de BF et de webtoon, basé à Grenoble :

« Sur le plan artistique, le studio cherche à développer des styles graphiques exigeants au service de récits engagés et engageants.

Nous aimons tout spécialement aborder des thématiques sociales, politiques ou philosophiques à travers des univers de pop-culture,

naviguant entre dystopie rétro-futuriste, urban fantasy colorée et poésie visuelle."

 

Sorry its not set :(

 

Le titrage a été réalisé, tout de même par un humain,

Alois Lecerf, un Graphiste print passionné basé à Rennes.

"Mon profil artistique nourrit mes créations et ma soif de nouvelles idées.

Je souhaite mettre ma créativité au service d’un projet,

co-construire avec vous une création unique pour un rendu des plus fidèles à votre idée initiale."

 

 

Au-delà de la création d’images qui collent à leur texte selon l’IA,

Bigflo et Oli questionnent également leur propre futur en tant qu’auteurs et compositeurs.

Certains logiciels peuvent en effet désormais générer de la musique ...

 

Sorry its not set :(

 

Fin février,

Suno a présenté une nouvelle version de son IA qui permet à tout à chacun de transformer n’importe quel texte en chanson !

 

Sorry its not set :(

 

https://www.suno.ai/

 

Thiery Mathieu,

e-crossmedia,

le 1 avril 2024.

 

Voir l'article

Résurrection de l'indépendance de la Presse ? Ouest France réaffirme fièrement son modèle associatif, comme une profession de foi ! (le 31-03-2024)

 

C'est un crédo réaffirmé en ce dimanche de Pâques à la Une !

Celui du premier quotidien francophone au monde,

aux plus de 2,3 millions de lecteurs,

qui tire à quelques 635 000 exemplaires.

Le groupe Ouest France claironne son indépendance de tout pouvoir financier, et donc politique.

Ce qui ne l'empêche pas d'avoir un appétit féroce sur le marché,

et de se délecter de ses résultats hors du commun !

Pour le journal rennais, la messe est dite :

son statut associatif est un modèle on ne peut plus d'actualité!

 

Sorry its not set :(

 

À l’heure des états généraux de l’information,

des milliardaires qui constituent toujours plus de puissants groupes,

et alors que la liberté de la presse et l’indépendance des médias d’information et de communication sont en débat,

le statut associatif du groupe Sipa Ouest-France entend apparaître comme une solution moderne et adaptée au respect des principes démocratiques...

 

Sorry its not set :(

 

Dès juin 1990,

Ouest-France a édicté sa propre charte de l'information dans laquelle le journal rappelle les valeurs humanistes auxquelles il aime se référer

et qui mentionne les règles que ses journalistes sont appelés à respecter :

honnêteté intellectuelle, prudence d'écriture et respect des personnes.

Cette charte est intitulée

"Dire sans nuire, montrer sans choquer, dénoncer sans condamner, témoigner sans agresser"

 

Sorry its not set :(

 

Selon Guy Delorme auteur de "Ouest France- Histoire du premier quotidien français", paru aux éditions Apogée  ..

"Soucieux d'équité sociale, un des premiers à dénoncer la torture pendant la guerre d'Algérie,

Ouest-France s'est attaché à la défense de grandes causes :

l'Europe, l'enseignement privé, l'abolition de la peine de mort et l'aide aux pays en voie de développement."

 

Sorry its not set :(

 

Ouest-France est actuellement au cœur du groupe Sipa-Ouest France qui réunit quatre autres quotidiens,

de nombreux hebdomadaires locaux, des "gratuits", l'édition de livres, de l'affichage.

Il est engagé également dans la radio, bien évidemment sur le web, et à la télévision.

 

Sorry its not set :(

 

Ce dimanche 31 mars, François-Xavier Lefranc,

le président du directoire et directeur de la publication précise …

"Notre journal n’appartient pas à des personnes privées.

Aucun actionnaire privé ne touche un centime des bénéfices tirés de l’activité de Ouest-France.

L’argent gagné est entièrement réinvesti au service de la mission d’information.

Ce statut singulier date de 1990.

Il a été voulu par François Régis Hutin et les dirigeants de l’époque pour soustraire le plus grand journal français aux appétits financiers."

 

Sorry its not set :(

 

"Sur les réseaux numériques,

l’espace informationnel est infesté par les fausses nouvelles, les rumeurs, les insultes et menaces anonymes.

Le débat public s’appauvrit.

Les médias d’information doivent jouer pleinement leur rôle au service de la démocratie.

La solution, c’est un journalisme de responsabilité, rigoureux,

relatant des faits vérifiés, précis, utile à la compréhension de tous.

Un journalisme de proximité, populaire dans le sens le plus noble du terme.

C’est ce journalisme-là que défend l’Association pour le soutien des principes de la démocratie humaniste".

 

Selon certains observateurs,

le premier quotidien français a vu sa rentabilité progresser l'an passé grâce notamment à la baisse du prix du papier.

Mais cette dynamique reste toutefois insuffisante pour couvrir ses investissements. 

 

Thierry Mathieu,

e-crossmedia,

le 31 mars 2024

.

 

Voir l'article

Difficile A Basculer ... de la FM au DAB + ! L'histoire d'un changement d'habitudes, mais surtout de matériel pour réceptionner la radio en mode numérique. (le 29-03-2024)

 

Il y a 900 jours,

le 12 octobre 21 étaient reçues les premières radios en numérique,

sur l’axe Paris Lyon Marseille.

 

 

La FM, elle, a été lancée en France,

le 29 mars 1954, il y a donc pile 70 ans aujourd'hui.

A l'époque déjà, c'est bien la qualité du son qui est mise en avant.

L'unique programme proposé se compose principalement d'enregistrements en HIFI,  "haute fidélité".

L'idée est d'obtenir une diffusion sonore aussi parfaitement conforme que possible à l'original.

L'original étant la prestation des artistes et la retransmission qui en est faite.

Sur cette première antenne qui le propose donc en France en 54,

le disque 78 tr/mn est logiquement banni.

 

Sorry its not set :(

 

"France IV Haute-Fidélité" est alors un programme spécial émis en FM "au service de la musique, de tous les genres de musique".

Cette offre est donc, en quelques sortes, l'ancêtre de France Musique.

 

 

Sorry its not set :(

Sorry its not set :(

Sorry its not set :(

 

France Musique qui avoisine aujourd'hui les 2 % d'audience cumulée doit être appréciée en DAB+ par ses auditeurs attachés à la qualité du son,

mais doit également son succès via internet,

avec ses offres dérivées, les webradios  ...

 

Sorry its not set :(

 

En tous cas en 1954 dès le lancement, la FM avec ce programme musical novateur connaît un réel succès.

Les français achètent d'ailleurs en masse de nouveaux postes pour l'écouter.

Ils découvrent la musique en stéréo à la radio...

La vente des appareils récepteurs de fabrication française  qui captent la modulation de fréquence passe de 10 770, pour le premier trimestre 1961,

à 24 190, au cours de la même période en 1962 !

 

Sorry its not set :(

 

Autre temps ,

autre époque pour la transition vers le DAB+,

La commission européenne a imposé la radio numérique dans les voitures vendues avec des autoradios dans l'Union à partir de 2020.

Mais nombre d’auditeurs captent également leurs stations préférées simplement par le web,

tout simplement sur leur smartphone, leur tablette, leur ordinateur ou à bord des véhicules désormais connectés.

La "HIFI" ne séduit plus que des puristes mélomanes attachés à la qualité du son.

Le numérique et la compression avec le standard MP3,

comme le traitement de son outrancier dont sont responsables les radios libres depuis la libération de la bande FM en 82,

sont passés par là ...

 

Sorry its not set :(

 

C'est pourtant l'un des enjeux du déploiement des ondes numérique :

la qualité, la pureté du son !

Mais ...

Selon une enquête publiée il y a 2 mois,

au moment où une campagne de pub a été lancée,

seulement 17 % des français connaissaient le DAB + .

 

Sorry its not set :(

 

Le déploiement des émetteurs s’accélère dans l'hexagone comme outremer.

 

Sorry its not set :(

 

La campagne de promotion soutenue par le ministère de la Culture et orchestrée par l’association Ensemble pour le DAB+

(Bureau de la radio, Sirti, Radio France ) ,

est déclinée depuis 2 mois via de l’affichage dans le métro parisien et plusieurs grandes agglomérations françaises,

des spots en radio, de la promotion sur les réseaux sociaux…

 

Parallèlement, un site internet a été créé www.ensemblepourledabplus.fr

pour répondre à toutes les questions sur ce mode de diffusion en qualité numérique et totalement gratuit.

 

 

 

Mais globalement pour l'heure, force est de constater que la technologie ne suffit pas...

Quand la TNT est arrivée, de nombreuses nouvelles chaines de télé ont été immédiatement identifiées et ont su trouver leurs publics.

Pour la radio, les nouvelles offres locales ou thématiques souffrent indéniablement d'un manque de visibilité,

même si ces nouveaux acteurs tentent de se faire connaître,

quitte à plus facilement promouvoir leur diffusion via internet,

que sur le DAB + !

A se demander d'ailleurs comment leurs modèles économiques pourront tenir,

puisque leurs audiences demeurent si confidentielles qu'elles ne sont pas chiffrables,

sauf à comptabiliser le streaming !

 

Sorry its not set :(

 

La France, avec ses "valses hésitation" durant des années, tente aujourd'hui de rattraper son retard,

alors que certains de nos voisins, qui ont su prendre un virage volontariste depuis des années, s'apprêtent à tourner la page .

La Norvège est le premier pays au monde à avoir déjà arrêté de diffuser en FM ses stations nationales

et la Suisse prévoit d’en faire de même à la fin de cette année 2024.

 

Thierry Mathieu

e-crossmedia

le 29 mars 2024.

 

 

Voir l'article

SPM La 1ère radio ... E-CROSSMEDIA et EXPERT MEDIAS FORMATIONS parle à la radio, mais pas que de radio ! (le 21-03-2024)

Saint Pierre et Miquelon la 1ère :

4 ème jour de formation,

avec 6 animateurs de la radio locale publique de l'archipel français dans l'Atlantique Nord

au service des quelques 6 000 habitants.

 

Sorry its not set :(

 

Ateliers d'écriture pour actualiser leurs savoir-faire, de rythmique d'antenne, et de valorisation de la marque unique qui permet aux pros de la radio de faire corps avec leurs collègues de la télévision et du site web.

 

Sorry its not set :(

 

Et ...

Une invitation à l'antenne FM ce jeudi matin pour partager avec le public la passion pour les médias de proximité,

et quelques secrets sur le métier d'animateur, que bien des auditeurs n'imaginent pas.

Pourquoi et comment préparer une émission, comment s'adapter aux nouveaux modes de consommation des médias ...

 

Sorry its not set :(

 

A écouter ici,

au micro de Annaïg Guibert :

 

 

Ce vendredi, dernier jour de mission pour France Télévisions sur l'Archipel, avec un séminaire de réflexion sur la complémentarité des 3 canaux de diffusion, radio télé, internet et l'affinage des process, en termes d'organisation, pour optimiser la dimension "crossmedia" et l'évolution des métiers.

 

Sorry its not set :(

 

 

 

Thierry Mathieu,

e-crossmedia à Saint Pierre et Miquelon,

le 21 mars 2024.

 

 

Voir l'article